Carrefour ordinaire traité sans aucunne préoccupation esthétique et touristique
Présentation du site

Paysage banal d’un carrefour de route départementale marqué par des aménagements fonctionnels (abribus, lignes électriques, panneaux d’indication routière, publicités) traités sans aucune considération esthétique. 

Même si l’on observe une rationalisation des réseaux électriques et de téléphonie (disparition d’une ligne en 2013) ainsi qu’une diminution de panneaux de signalétique routière, le paysage observé est toujours tout aussi banal et peu attractif. 

Malgré l’absence de soin des aménagements observée en 1994, depuis, des panneaux publicitaires ont été implantés pour guider l’automobiliste de passage vers des lieux d’hébergement ou de restauration.

Un arbre isolé s’est développé aux abords de l’abribus contribuant à l’amélioration de son intégration jusqu’en 2010, date à laquelle il a été abattu. 

La valorisation agricole des terres se maintien.

Analyses paysagère

Identification :

Paysage banal d’un carrefour de route départementale marqué par des aménagements fonctionnels (abribus, lignes électriques, panneaux d’indication routière, publicités). 

Caracteristiques dominantes :

Ce paysage d’intersection routière en milieu rural est structuré par des lignes horizontales (axes routiers) et verticales (poteaux électriques et panneaux de signalisation). Les éléments sont traités sans attention particulière.

Representation collective :

Carrefour ordinaire, banal qui ne constitue probablement pas un paysage à part entière au regard de la plupart des automobilistes de passage.

Dynamiques et pressions :

Même si l’on observe une rationalisation des réseaux électriques et de téléphonie (disparition d’une ligne en 2013) ainsi qu’une diminution de panneaux de signalétique routière, le paysage observé est toujours tout aussi banal et peu attractif. 

Malgré l’absence de soin des aménagements en vue d’une attractivité touristique du territoire observée en 1994, depuis, des panneaux publicitaires ont été implantés pour guider l’automobiliste de passage vers des lieux d’hébergement ou de restauration.

Un arbre isolé s’est développé aux abords de l’abribus contribuant à l’amélioration de son intégration jusqu’en 2010, date à laquelle il a été abattu. 

La valorisation agricole des terres se maintien.

Objectifs de qualite paysagère :

A l’image des nombreux autres carrefours ou abords de routes départementales, supports de découverte et d’attractivité du territoire un accompagnement des évolutions des équipements est à poursuivre (enfouissement des réseaux aériens, rationalisation de la signalétique et application de la réglementation sur la publicité, mobilier urbain à adapter au lieu, végétalisation). 

Fait(s) marquant(s) :

  • 2010 : Abattage de l’arbre qui s’était développé spontanément à côté de l’abribus
  • 2013 : Suppression d’une ligne électrique
  • 2018 : Ajout de fils ; Mise en place de la Fibre optique